Set à Dire

25 septembre 2012
25 sept 2012

Des terrains tout neufs pour le TCH

Une cérémonie a marqué, vendredi soir, le tennis club d‘Halanzy : l’inauguration de la rénovation de ses terrains extérieurs.

Ils ont déjà eu le temps de prendre leurs marques sur cette nouvelle terre battue les 380 joueurs du Tennis club d‘Halanzy puisque les travaux de rénovation se sont terminés il y a déjà cinq mois mais pas encore, le comité n’avait eu l’occasion de rassembler ses joueurs et responsables communaux pour couper le ruban symbolique.

Les responsables du club et les autorités communales sur les courts rénovés.

De ruban, il n’en a pas été question mais de félicitations bien! Effectivement, tant le club que les autorités communales se réjouissent de pareil investissement : 160 000 euros pour donner une nouvelle vie, un nouveau départ aux installations de ce club!

«On en a rénové les quatre terrains existants et on a également profité de ces travaux pour en construire un autre pour les jeunes», explique le président Jean-Marie Mathieu.

Les travaux ont débuté en novembre 2011 pour se terminer début mars 2012 : drainage, clôture, pose d’un système d’arrosage automatique tout a été réalisé par des professionnels. Le résultat est splendide et ne demandera qu’un strict minimum d’entretien dans les prochaines années. Il arrive après la rénovation forcée des terrains intérieurs après l’incendie qui a marqué le club en 2004. Voilà aujourd’hui l’un des plus importants clubs de tennis de la province paré pour l’organisation de ses rencontres tant hivernales qu’estivales!

Le financement de ces travaux est communal mais à travers «une formule innovante, originale et très efficace mise en place par les deux parties puisque les subsides ont été demandés par le club, la commune s’engageant à prendre en charge les 25 % non subsidiés», a expliqué le bourgmestre Jean-Paul Dondelinger.

Un montage qui a permis une exécution rapide pour ce club dont les prémices remontent à 1979 et les premières rencontres en 1983.

J.-P. Dt.

Source : lavenir.net