Set à Dire

17 mai 2013
17 mai 2013

L’année de la confirmation

Après une reprise du challenge en 2012, le comité veut confirmer le regain d’intérêt lors de la nouvelle saison.

On peut parler d’une véritable institution que ce Challenge du Sud. Pourtant, en 2011, le projet initié par Alain Mespouille n’avait pas été organisé. Et l’année suivant, ce n’est qu’à l’initiative de cinq motivés que les activités ont repris. «C’est Jérôme Mathieu qui en a été l’élément moteur et il a trouvé autour de lui des membres d’autres clubs pour lui apporter leur soutien et mettre une nouvelle équipe en place, précise Jean-Pierre Kuhnémant. À partir de là, on a travaillé à l’évolution du Challenge et on a pu terminer cette première année sur un bilan positif. Des participations en progression, des liens qui se sont renforcés entre les différents clubs et une bonne collaboration de chacun. Restait à travailler sur un gros point pour préparer cette saison : la communication.»

En effet, trop nombreux sont encore les joueurs qui participent à un des treize tournois du challenge sans savoir qu’un classement est établi après chaque événement et qu’à la fin de la saison, on peut ainsi désigner celui qui a été à la fois le plus régulier et le plus performant dans sa catégorie. «C’est pourquoi nous allons mettre le paquet pour faire encore mieux connaître le tournoi aux participants, insiste Jean-Pierre Kuhnémant. Pour ce faire, nous avons tout d’abord pensé à un support visuel pour que chacun sache en arrivant qu’il est bien dans un tournoi du Challenge. Ensuite, on va demander aux juges-arbitres de donner un document explicatif quand les joueurs arrivent pour disputer leur premier match. L’idée sera de motiver chacun à participer à d’autres tournois du challenge.»

Pas question d’avoir les yeux plus gros que le ventre, le comité veut avancer progressivement sans brûler les étapes. Pas encore question d’une grosse campagne publicitaire hors province pour attirer de nouveaux joueurs. «On veut encore prendre une année pour voir quelle sera la propre réaction de nos membres, explique l’arlonais. Ce n’est qu’une fois avoir pris conscience du comportement de nos joueurs que l’on envisagera peut-être d’aller en chercher de nouveaux. Donc, on le répète, dans un premier temps, on veut donner l’envie à chacun d’aller aux tournois des autres clubs.»

La campagne sera lancée dès ce week-end avec le tournoi de Waltzing qui inaugure traditionnellement la saison des tournois en extérieur. Si le temps le permet bien sûr.

Place aux jeunes

Sur les 2 500 inscriptions recensées en 2012, un bon millier l’était dans la catégorie des jeunes. L’engouement ne faiblit pas puisqu’un club supplémentaire va organiser un tournoi, il s’agit du TC Athus.

«Ce sont donc huit tournois qui sont prévus pour cette année, se réjouit Jérôme Mathieu. Cela nous conforte dans notre idée que l’on doit continuer à aller de l’avant avec les plus jeunes. Il ne faut pas oublier qu’ils représentent la base de la pyramide et que ce sont eux qui alimenteront les tournois seniors dans le futur. À partir de là, il est important qu’ils puissent déjà passer par la case tournoi. On espère en attirer de plus en plus et le fait d’avoir suffisamment de compétitions de ce type chez nous, ça n’obligera plus les parents à devoir effectuer de très longs déplacements pour leurs enfants.»

Ici aussi, c’est le club de Waltzing qui accueillera le premier tournoi.

Vincent GOFFINET

Source : lavenir.net